Depuis le dimanche 22 mars, les 10 000 élèves des 7 établissements scolaires français des Emirats arabes unis ont fait leur rentrée des classes… à distance et en ligne !

Afin de limiter la propagation du virus Covid-19 et de protéger les élèves et les équipes enseignantes, le gouvernement émirien a pris la décision de fermer les établissements scolaires jusqu’aux vacances d’été. Les lycées français ont su faire preuve de réactivité et d’innovation pour permettre à leurs élèves de continuer leur apprentissage – presque – normalement.

La mise en place de l’enseignement à distance  

 Les 7 lycées ont mis à profit les vacances des élèves pour préparer cette rentrée pas comme les autres. L’ensemble des équipes éducatives relève, ainsi, chaque jour ce défi à la fois technique et pédagogique en faisant preuve de souplesse et de créativité. Les logiciels Pronote, Zoom, Whatsapp, Google Classroom, Seesaw, etc sont tous mobilisés pour permettre aux élèves et aux enseignants de garder un contact régulier.

Dès le premier jour de la rentrée virtuelle, un taux de participation proche des 90% a été enregistré par les lycées et peu de problèmes techniques ont été constatés. Les retours des parents et des élèves sont positifs et chacun semble trouver peu à peu son rythme, même si la charge de travail en a surpris beaucoup : être scolarisé à la maison, ce n’est pas de tout repos !

La multiplicité des initiatives et des dispositifs montre le dynamisme et l’implication des équipes pédagogiques.  Aux activités synchrones en classe entière, qui permettent aux élèves de retrouver un cadre presque normal, ou en petits groupes pour mieux individualiser les enseignements, s’ajoutent des capsules vidéo, des enregistrements et des exercices à faire seuls, permettant à chaque élève de gagner en autonomie.

La force du réseau de l’enseignement du français à l’étranger 

Si la réactivité des équipes enseignantes des lycées français des Emirats arabes unis doit être saluée, il faut également louer le soutien apporté par les réseaux AEFE, MLF et AFLEC en ces temps spéciaux. En effet, 522 établissements scolaires sont liés à l’AEFE dans 139 pays, soit environ 370 000 élèves : les fermetures d’écoles étant presque partout maintenant imposées, les lycées ont pu échanger et partager leur expérience. La continuité pédagogique est partout la priorité, elle est assurée en premier lieu par les enseignants dont chacun prend conscience de l’engagement, du dévouement, de l’expertise ; elle est assurée aussi par les relais importants que sont les coordinateurs, les référents, les directeurs, principaux et proviseurs, par les conseillers pédagogiques, par l’Inspectrice de l’Education nationale… et par les familles elles-mêmes.

De nombreuses ressources pédagogiques en ligne

En plus des cours dispensés à distance par les lycées français, de très nombreux sites internet offrent des contenus pour les parents et les élèves. La multiplicité des sources et des données peut rapidement paraître illisible et créer de la confusion. Afin de proposer des sites fiables et certifiés, le Ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse a lancé le label « Nation Apprenante » dès le début de la crise. Créé avec France Télévisions, Radio France, Arte et TV5 Monde, ce label recense de très nombreux podcasts, articles, vidéos et livres de qualité en lien avec les programmes scolaires. Histoire, géographie, mathématiques, philosophie… : il y en a pour tous les âges et pour tous les goûts ! Le CNED avec le programme « ma classe à la maison » est également une référence solide, qui propose des parcours pédagogiques d’un mois pour tous les niveaux.

Bien qu’il soit encore tôt pour analyser l’usage de ces plateformes en ligne et pour étudier les conséquences qu’aura le coronavirus sur l’éducation, deux émissions fortement recommandées à ce sujet offrent des pistes de réflexion.

Et au-delà du purement scolaire, vous pouvez également retrouver nos recommandations culturelles en cliquant ici !

Discours de soutien aux équipes enseignantes de l’Ambassadeur de France, Son Excellence, Ludovic Pouille.


Plus d’informations sur les Lycées français aux Emirats arabes unis