Année du Dialogue culturel franco-émirien

Les Emirats arabes unis et la France ont noué des relations toujours plus étroites depuis la création de la Fédération en 1971. Cheikh Zayed, le Père fondateur de la Nation, dont nous honorons cette année la mémoire à l’occasion de son centenaire, a toujours eu à cœur, comme chacun de ses homologues français, d’impulser une relation de confiance et d’amitié entre les deux pays, nourrie par un partenariat stratégique privilégié, une coopération politique et de défense étroite, des échanges économiques croissants et des projets emblématiques dans les domaines culturel et éducatif.

Cette amitié forte, portée par les plus hautes autorités de nos deux pays, a été réitérée à l’occasion de l’inauguration du Louvre Abu Dhabi, le 8 novembre 2017, par le Président de la République française, M. Emmanuel Macron, le Vice-Président, Premier ministre, ministre de la défense de la Fédération des Emirats arabes unis et Emir de Dubaï, Son Altesse Cheikh Mohammed bin Rachid Al Maktoum, et le Prince héritier d’Abou Dabi et Vice-Commandant suprême des Forces armées, Son Altesse Cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan.

Cette amitié est aussi le résultat d’une compréhension mutuelle entre les peuples de nos deux pays, dont témoignent de nombreuses initiatives conjointes : le Louvre Abu Dhabi, premier musée universel du monde arabe, Sorbonne Université Abu Dhabi, université émirienne délivrant des diplômes français à des étudiants de toutes nationalités, l’INSEAD et ESMOD, établissements français d’excellence installés aux Emirats, ainsi que d’autres écoles et universités françaises de premier plan qui ont noué des partenariats avec des établissements émiriens prestigieux, notamment dans le domaine de la médecine, de la justice et des arts.

Le « Programme culturel franco-émirien » dédié à l’ouverture du Louvre Abu Dhabi a marqué le succès des dix dernières années de coopération culturelle. De mars 2016 à mars 2018, des événements riches et variés ont mis en valeur la jeunesse et le savoir-faire de nos deux pays : concert des jeunes de l’orchestre Gustav Mahler, sur des compositions originales émirienne et française, création d’une troupe de théâtre en lien avec le Conservatoire national supérieur d’art dramatique, danse des trente chevaux de l’Académie équestre de Versailles, créée par Bartabas, au cœur de l’oasis d’Al Ain, spectacle pyrotechnique du Groupe F pour l’ouverture du musée, et exposition d’art contemporain, résultant de la rencontre entre artistes des Emirats et manufactures historiques françaises. Jeunesse, innovation, créativité, traditions et savoir-faire, ont ainsi été mis en valeur et en partage, au bénéfice de notre compréhension mutuelle et du profond respect qui imprègne la relation entre la France et les Emirats arabes unis.

Ce succès appelait une suite. C’est pourquoi nous avons signé le 9 novembre dernier un nouvel accord de coopération, fer de lance du « Dialogue culturel franco-émirien », pour élargir le cadre de nos échanges et de nos rencontres en France, comme aux Emirats arabes unis, dans l’ensemble du pays. Parmi l’ensemble des initiatives conjointes qui seront portées en 2018 et 2019, nous avons décidé de mettre l’accent sur deux thématiques prioritaires, parfois liées, dans lesquelles la France et les Emirats arabes unis ont beaucoup à apporter : l’art et l’intelligence artificielle, d’une part, et la protection du patrimoine en danger, d’autre part. La France et les Emirats arabes unis continueront à porter leur initiative conjointe ayant permis la création de l’Alliance internationale pour la protection du patrimoine dans les zones de conflit (ALIPH), afin que ce fonds vienne soutenir des initiatives concrètes de sauvegarde de biens culturels en péril.

Et parce qu’un dialogue ne peut être entendu que si nous parlons les mêmes langues, nous avons pris des engagements fermes pour promouvoir nos langues respectives. L’enseignement du français, sera réintroduit cette année dans les écoles publiques émiriennes pour la première fois depuis 1988. Nous nous réjouissons de cette réalisation concrète et saluons les premières écoles pilotes qui montreront la voie, avec le soutien des écoles françaises aux Emirats arabes unis. Nous saluons également le projet de création d’un centre de langue arabe à l’Université Paris-Sorbonne Abu Dhabi, ainsi que les nombreuses initiatives prises pour renforcer l’enseignement de la langue arabe en France, dans les écoles et centres de langue, tant par les autorités gouvernementales françaises que par des institutions culturelles comme l’Institut du monde arabe.

Ce Dialogue culturel, en conjonction avec l’Année Zayed est ainsi l’occasion de renouveler notre longue et durable amitié, par des initiatives qui témoignent de l’énergie débordante de nos créateurs et de leur volonté commune de porter cet élan vers des projets résolument innovants. Que tous les acteurs, explorateurs, artistes, mécènes et institutions participant à ce Dialogue culturel franco-émirien soient chaleureusement remerciés pour leur contribution inestimable à la rencontre de nos deux cultures.

 

Son Exc. Noura bint Mohammed AL KAABI,

Ministre de la Culture et du Développement des Savoirs

 

Son Exc. Ludovic POUILLE,

Ambassadeur de France auprès de l’Etat des Emirats arabes unis

 

Retrouver la brochure complète: