Les actions de coopération de la France aux Emirats arabes unis

Zoom sur la coopération française en archéologie

L’archéologie française à l’étranger est l’héritière d’une longue tradition d’excellence que perpétuent les recherches menées aux EAU, depuis 1977, conjointement par des chercheurs émiriens et français. Leur engagement illustre la richesse de cette coopération scientifique au service de laquelle l’expertise française s’exporte.
Il faut rappeler que le Moyen-Orient reste la première destination des archéologues français avec 46 missions sur 160 à travers le monde en 2016.

Issue d’une initiative franco-émirienne conjointe, la conférence sur la protection du patrimoine culturel en péril à Abou Dabi, en présence de François Hollande, a réuni de nombreux chefs d’Etat de plus de 40 pays en décembre 2016. Cet évènement marque l’importance de l’engagement culturel de la France et le rôle politique majeur des EAU pour la protection du patrimoine archéologique mondial.

La politique d’attractivité de la France aux Emirats arabes unis s’appuie sur un large réseau d’acteurs français dans les domaines de l’éducation, de la formation et du culturel. Ce réseau repose sur 6 établissements scolaires, 3 Alliances françaises, à Abou Dabi, Al Ain et Dubai, une université (Université Paris Sorbonne-Abou Dabi), une Ecole Supérieure à vocation internationale (l’INSEAD) et un Institut Français qui participent activement à l’influence de la France, au développement de la francophonie et au rayonnement de la présence scientifique  française aux Emirats et dans la région.

La coopération universitaire et scientifique

Au cœur des nouveaux enjeux internationaux, la coopération dans les domaines de la recherche scientifique et de l’enseignement supérieur est un élément clé de la politique d’influence française sur la scène internationale.

Aux Emirats arabes unis, le service de coopération participe à la mise en action de cet engagement par :

  • Le développement d’accords de coopération avec de grandes universités émiriennes, publiques et privées, réparties sur l’ensemble du territoire émirien.
  • Le soutien à la diversification de l’offre de formations proposée par l’Université Paris Sorbonne Abou Dabi (UPSAD) inaugurée en 2011. Celle-ci constitue en effet la seule université francophone du Golfe arabe. A ce titre, l’université est pleinement intégrée dans la stratégie de coopération franco-émirienne dans le domaine de l’enseignement supérieur.
  • La promotion et la valorisation des études en France avec l’opérateur Campus France aux EAU. La grande variété des formations d’excellence dont nombre d’entre elles sont disponibles en anglais (plus de 1200) est mise en avant.
  • La mobilisation scientifique autour de manifestations et débats d’idées à l’échelon national et régional, en particulier dans le domaine archéologique en partenariat avec le Centre Français d’Archéologie et de Sciences Sociales (CEFAS), basé au Koweït depuis 2015 et compétent sur l’ensemble de la péninsule Arabique.

Plusieurs autres écoles françaises réputées au niveau international sont également présentes aux Emirats arabes unis (comme l’INSEAD, pour le commerce, avec l’ouverture d’un campus à Abou Dabi en 2010 ou l’ESMOD, pour le stylisme) et participent brillamment à la valorisation de l’excellence académique française.

La coopération judiciaire et médicale

La coopération judiciaire bilatérale entre la France et les EAU est ancienne et se développe grâce aux actions de formation menées par l’Ecole Nationale de la Magistrature (ENM) avec les trois principaux instituts de formation judiciaire des Emirats et sa participation à des projets régionaux d’importance.

Dans le domaine médical, un accord, en vigueur depuis 2011 prévoit la spécialisation en France d’un contingent annuel de dix spécialistes émiriens, dans des conditions identiques à celles des internes français.

La coopération éducative

Dynamique et variée, elle s’organise sur la base d’un réseau scolaire riche de 6 établissements, répartis sur les deux mégapoles d’Abou Dabi et de Dubai. Ces établissements réunissent un peu moins de 10 000 élèves, plaçant ce réseau en 3ème position ANMO avec la Tunisie et après le Liban et le Maroc.

Campus France

Campus France est un établissement public chargé de la promotion de l’enseignement supérieur français à l’étranger, ainsi que de l’accueil et de la gestion de la mobilité internationale des étudiants, des chercheurs, des experts et des invités en France. La France est – en 2016 – le quatrième pays d’accueil au monde avec plus de 300.000 étudiants internationaux et le premier pays non anglophone.

L’agence informe les étudiants aux Emirats arabes unis sur l’enseignement supérieur français, les guide dans leur choix de formation, dans la constitution de leurs dossiers de candidature et de demande de visa. Afin d’accompagner au mieux les étudiants dans leurs démarches, Campus France possède un bureau à Abou Dabi et à Dubaï. La France est l’un des pays privilégiés par les étudiants aux Emirats arabes unis et figure régulièrement dans le top 10 des pays d’accueil.